mardi , janvier 23 2018
Home / ENFANT / 11 Secrets de parents qui ont éduqué des enfants heureux

11 Secrets de parents qui ont éduqué des enfants heureux

Dans la majorité des cas, les parents modernes éduquent les enfants d’une manière bien différente de celle pratiquée y’a 20 ou 30 ans. Mais, comme avant, ils veulent que leurs enfants soient heureux, qu’ils n’aient pas de problèmes, qu’ils s’en sortent bien à l’école et qu’ils réussissent dans la vie. Voilà les basiques…

 

La majeure partie des parents modernes ont des emplois du temps extrêmement chargés. Bien sûr, le plus simple quand tu es fatigué est d’allumer la télévision et de laisser ton enfant se débrouiller seul. Mais tu peux aussi passer du temps avec lui de telle manière que vous puissiez en profiter tout les deux. Les enfants oublieront ce que tu leur as acheté, mais ils n’oublieront jamais le temps que vous avez passé ensemble.

Il est vérifié qu’une relation chaleureuse avec le père augmente la probabilité pour l’enfant de former une relation stable avec son partenaire futur.

Les scientifiques sont arrivés à la conclusion qu’avoir profité de dîners familiaux réguliers est directement lié aux faibles indices de dépression et de suicide chez les adolescents.

Les enfants qui dînent régulièrement avec leurs parents sont aussi plus optimistes par rapport à leur futur — en comparaison avec les enfants qui ne mangent pas avec leur famille. Ces rituels unissent les gens. N’oublie pas d’éteindre la télévision à ce moment privilégié !

Les enfants ont besoin de prendre soin des personnes qui font partie de leurs vies et de pouvoir les remercier. Les études montrent que les personnes qui sont habituées à exprimer leur gratitude sont plus enclines à apporter leur soutien aux autres, font preuve de plus de compassion et pardonnent avec plus de facilité ; elles ont moins de problèmes de santé et se sentent plus heureuses.

 

Un contrôle excessif sur un enfant peut provoquer une relation désastreuse dans le futur. Donne à ton enfant la possibilité de prendre des décisions. Fais en sorte que ce soit de petites décisions au début ; par exemple, le choix des vêtements pour se promener ou le choix du petit déjeuner. Ainsi, il sera plus facile pour l’enfant d’être autonome et de comprendre ce qu’il veut de la vie. Permet à ton enfant de partager avec toi ses problèmes et aide-le à prendre la meilleure décision.

 

Les scientifiques de l’Université de Pennsylvanie et de l’Université de Duke ont fait une étude sur 700 personnes. La première partie de celle-ci a été réalisée quand les enfants étaient à la crèche et la seconde lors de leur 25ème anniversaire. Il semble que les enfants qui montraient de plus grandes aptitudes sociales et interagissaient plus facilement avec leurs camarades aient décroché plus de diplômes et aient trouvé un travail plus facilement.

Ceux qui avaient des problèmes de comunication avaient plus de chances d’avoir commis des crimes et consommaient de l’alcool.

Les études montrent que si tes proches sont heureux, le bonheur se propage aux autres membres de la famille. C’est le même principe pour les émotions négatives. Si les parents ne sont pas de bonne humeur ou vivent continuellement des situations de stress, ils transmettent cet état émotionnel à leurs enfants.

Les enfants apprennent le respect quand on les respecte en retour. Quand les enfants sentent que les parents les aiment, ils établissent un lien spécial avec eux. Ce lien les rend plus sensible aux valeurs et à l’apprentissage. Prévois toujours un moment affectif avec tes enfants : par exemple, lis-leur un conte avant qu’ils aillent se coucher. Invite ton enfant à partager ses pensées, et intéresse-toi à ses activités.

L’habitude de corriger les bêtises des enfants avec des châtiments corporels ne donne pas de résultats. Au contraire, les enfants inventent de nouvelles façons de ne pas être pris. Tout cela peut mener ton enfant à grandir en racontant des mensonges et en trompant son entourage. Les enfants qui ne vivent pas de violence émotionnelle contrôlent mieux leurs émotions et sont moins enclins à la dépression ; de plus, leur mémoire est plus développée.

L’étude, menée à bien par l’Université de Californie dans les années 1960, a déterminé qu’il existe trois façons principales d’éduquer les enfants : permissive, dominatrice et autoritaire. Les parents des enfants heureux ont souvent opté pour cette dernière, où l’enfant peut grandir en respectant les adultes mais sans se sentir « étouffé » par leur autorité.

Pour que nos enfants nous respectent et aient confiance en nous, nous devons accepter nos erreurs et nos défauts. Nous devons aussi respecter nos enfants et être à l’écoute de leurs demandes, être honnêtes et justes. Cela ne signifie pas, cependant, que nous devions être parfaits tout le temps !

Les enfants, tout comme les adultes, pensent au succès de deux manières différentes :

  • La pensée fixe suppose que la personnalité, l’intelligence et les capacités créatrices sont impossible à changer. L’important est d’éviter l’échec, et cela à n’importe quel prix.
  • “La mentalité de la croissance“, au contraire, considère l’échec comme une opportunité de mettre ses capacités à l’épreuve et de progresser.

En disant aux enfants qu’ils solutionneront un problème grâce à leur intelligence innée, nous leur inculquons la pensée fixe. Si nous évaluons positivement les efforts des enfants, nous leur inculquons ”la mentalité de la croissance ».

Malheureusement, les enfants ne naissent pas avec la capacité de contrôler leurs émotions. Les enfants ont besoin de notre aide pour apprendre à le faire, ce qui peut être utile en sachant que généralement, les relations sont affectées par la colère, l’envie et d’autres sentiments négatifs.

Essaie d’aider ton enfant à comprendre ses sentiments et à en parler. Aide-le à trouver une manière de se confronter à ses émotions ; et à les contrôler petit à petit, avec des exercices de respiration par exemple.

Check Also

8 Façons simples d’apprendre à ton enfant à ranger sa chambre

un enfants déteste généralement ranger sa chambre parce que c’est un passe-temps qu’il juge ennuyeux. Mais …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *